Sylvain Lagarde Photographie Noir et Blanc
...la photographie ou l'art de penser par l'oeil, bien ouvert...
...la photographie ou l'art de penser par l'oeil, bien ouvert.                                                          

Site de photos noir et blanc : les photographies noir et blanc exposées sont propriét de l'auteur. 

Qui a dit photographier est une opération progressive de la tête, de l'oeil et du coeur pour exprimer un problème, fixer un événement ou des impressions ?

Photographier... Quand je veux déclencher pour figer dans le temps un moment, pour saisir une image et la voler au temps, c'est que quelque chose, pour moi, fait sens : pour mon oeil (un plaisir esthétique), pour mon coeur (une émotion), pour ma tête (je ne peux m'empêcher de penser à un discours, à un vague message délivré par l'image - le reportage est-il par exemple jamais objectif?).

Le Noir et Blanc me semble souvent plus à même de restituer cette adéquation parce qu'il n'est pas clinquant et va à l'essentiel. Ce qui ne veut pas dire que la couleur n'a pas ses mérites. La couleur impose une autre âme. Mais la photographie noir et blanc me semble une épure du réel... Mais la photographie noir et blanc me semble une abstraction bénéfique... pour le moment... On verra demain... L'important est de capturer l'âme fantomatique du moment qui est en train de mourir sous nos yeux...

Les photos forment donc le kaléidoscope visuel qui compose un point de vue sur le monde : c'est-à-dire un regard particulier (ce qui ne veut pas dire, pour autant, original ; bien au contraire, parfois), une opinion, et une humeur à un moment donné.

D'où le néologisme peu élégant qui sert de nom à ce site :

Mnémospection photographie noir et blanc

Un terme pour essayer de suggérer que la mémoire passe en partie (essentiellement ?) par le regard et que pour conserver cette mémoire, il faut fixer ce regard... Rien que de très banal. Et ce qui doit échapper à cette banalité ? La richesse inépuisable de ce qu'il faut fixer...

Je ne peux que reprendre les mots de Cartier-Bresson : C'est pour chacun de nous en partant de notre oeil que commence l'espace qui va s'élargissant jusqu'à l'infini, espace présent qui nous frappe avec plus ou moins d'intensité et qui va immédiatement s'enfermer dans nos souvenirs et s'y modifier.

Photographier : lutter contre la modification perpétuelle...

Vous trouverez ainsi ici, à travers ces photographies noir et blanc, quelques exemples de ces fragments d'espace captés par l'oeil à un moment donné, quelques espaces qui ont spontanément suscité un intérêt qui très subjectivement méritait d'être retenu : éléments d'urbanisme à travers la ville, parcelles de paysages, personnes, personnages, silhouettes, gestes... Une sorte de reportage sur le monde passant par une humble diversité du regard (dans une démarche allant donc de celle du classique reportage à celle d'un reportage informel, simple collection d'images montrant le monde).

Photos noir et blanc de Sylvain Lagarde.

























Jeux en lignes